Témoignages

Le bien être de mes clients et clientes étant ma priorité, ils / elles s'expriment :

Témoignage de Tom :

J'ai connu l'intégration capillaire il y a 8 ans en faisant des recherches sur internet à cause d'une calvitie precosse qui ma beaucoup complexée dès l'age de 20 ans. En appelant le salon le "jolie reflet" Laetitia m'a invité à une démonstration qu'elle organisait sur un vrai model quelques jours après.
Cela ma convaincu de franchir le pas.
Elle m'a mis à l'aise tout de suite et m'a alors fait un bilan et la première pose s'est fait quelques semaines après. Je dois dire que cela à véritablement changé ma vie mes complexe on disparus. Quand au confort, je ne le sent pas et je me coiffe assez facilement chaque matin.
Au final je ne pourrai plus m'en passer. 

 


Témoignage de Enzo :

Les prémices

La découverte de ma perte de cheveux s’est faite progressivement. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une implantation haute et les golfes plutôt dégagés. La prise de conscience s’est faite quand je me suis rendu compte que je ne pouvais plus me coiffer avec du gel (le rendu était vraiment loin de ce qu’il pouvait être des années avant).

La calvitie étant carrément présente du côté paternel, je n’étais pas vraiment surpris que ça me tombe dessus. Déçu mais pas surpris.

Il fallait que je me rende vite à l’évidence : j’allais devenir comme mon père à savoir n’avoir plus que la couronne, le reste étant condamné à tomber plus ou moins rapidement.

 

Les recherches

Je me suis donc mis à chercher activement sur le web, le fonctionnement de la calvitie, ses mécaniques, les facteurs la provoquant, les différents types et bien évidemment s’il existait des remèdes ou techniques permettant de la stopper voire pourquoi pas, de faire repousser les cheveux.

Après avoir passé de longues semaines à lire différents témoignages de gens à travers le globe, il m’apparaissait évident qu’à ce jour, aucun traitement médical, de médecine alternative, de thérapie génique, ne permettait de solutionner ce problème une bonne fois pour toutes.

Au début 2 choix s’offraient à moi : les implants ou le minoxidil/finastéride.

Le premier étant excessivement cher pour un résultat absolument pas garanti et une importante perte de densité à l’arrière, il était hors de question que je me lance là-dedans.

Le second est à mes yeux comme les gens qui prennent des médicaments au moindre mal. C’est de l’empoisonnement à petite dose, à petit feu. Hors de question que je me retrouve avec une pléthore d’effets secondaires réputés avec la prise de ces deux traitements.

Dans l’un comme dans l’autre, il faut regarder sur le long terme et pas sur le court terme. A ce stade, je préfère encore subir cette calvitie et vivre complexé que de ruiner ma santé (ou pire encore, ne pas être satisfait du résultat).

Au fur et à mesure de mes recherches pour une autre solution (je ne perdais pas espoir bien au contraire), j’en suis arrivé à ces fameux compléments capillaires.

 

Une expérience réussie

Complément capillaire, j’en ignorais l’existence, ce que c’était, à quoi ça servait, comment ça fonctionnait, combien ça coûtait.

A première vue c’était pour moi une perruque améliorée, avec le côté péjoratif de la perruque bien sûr. Je ne voulais pas porter de moumoute sur la tête comme les vieilles que je croise dans le bus parfois et qui se la remettent en place ni vu ni connu (ou presque).

J’ai écumé plusieurs sites (français et américains), plusieurs forums, j’ai lu des témoignages, des guides, j’ai visionné plusieurs vidéos et je trouvais que ces gens avaient beaucoup de courage en plus d’avoir l’air « totalement naturels » avec ce complément sur la tête.

Il s’est facilement écoulé une année entre le début de mes recherches et l’envie de me lancer.

J’ai donc pris rendez-vous auprès du Joli Reflet à Pontarlier, le premier contact fut pour moi un vrai moment de confiance et de compréhension de la part de Laétitia. Elle m’a expliqué sa façon de travailler, elle m’a écouté et rapidement mes attentes et mes questions ont trouvés leurs réponses. A partir d’un nuancier de couleurs nous avons déterminé la couleur qui me correspondrait le mieux. D’après mon implantation, Laétitia dessine sur mon crâne la forme de l’emplacement du complément capillaire et arrive le moment qui m’angoissait le plus : TONDRE SANS SABOT le dessus du crâne. Au début je ne veux pas regarder, j’ai pas envie de me voir dans cet état, je sais qu’il me reste encore des cheveux, j’y tiens quand même ;-)

Laétitia me rassure, m’explique, me met à l’aise et en confiance surtout et c’est grâce à son professionnalisme et expérience que j’ai changé d’avis et décidé de tout regarder d’A à Z. Pire, j’ai pris des photos.

C’est parti, le moteur de la tondeuse vrombit et les cheveux tombent. Certes pas beaucoup, mais ils tombent quand même.

Je me regarde dans le miroir, je prends 10 ans d’âge voire plus, je ris jaune et je me dis que « whouaa je veux pas finir comme ça ».

L’empreinte se fait (c’est d’ailleurs assez rigolo comme expérience) et la découpe du complément peut commencer ainsi que la mise en place de la colle.

Cuir chevelu prêt, le moment fatidique arrive, le complément se pose, les looooooongs cheveux me tombent sur le visage, je me regarde dans la glace et là, fou rire : D’Artagnan en personne.

N’empêche, je rigole sur le coup car voilà je passe de 10 cheveux au centimètre carré à 100 et en plus longs de 15 cm, c’est assez « choquant ». C’est passer d’un extrême à l’autre en quelque sorte. Mais Laétitia à l’œil professionnel ! elle m’explique qu’elle va désépaissir la masse pour obtenir un rendu très naturel, proche de ma chevelure avant la perte. Bref, je me regarde sous différents angles et le plus sérieusement du monde, je trouve que les cheveux longs, ça me va pas si mal que ça. (D’ailleurs je n’étais pas le seul à le penser^^). Je retiens pour une future expérience. On définit la coupe selon une photo que j’avais retenue. Ça coupe, ça coupe, ça tombe à n’en plus finir, ça prend forme et c’est fini.

Je me regarde, je suis circonspect. Je ricane un peu, je fais les gros yeux genre « mais wtf ?! ». Je trouve ça pas naturel sur le coup. Y’a BEAUCOUP TROP DE CHEVEUX OMG les gens vont voir que c’est faux et tout MAIS QU’EST-CE QUE J’AI FAIT OMG ? Malgré les commentaires plus que positifs de Laétitia, sur le coup je suis extrêmement sur la réserve. Ebahi oui, je me reconnais, mais en plus jeune. J’assimile cette masse de cheveux retrouvée avec appréhension. La couleur est parfaite. C’est la bonne, c’est celle de mes sourcils, c’est ma couleur. C’est un sans-faute, qu’il faut assumer !

La séance est terminée, je repars avec des conseils, des produits et l’assurance d’être entre de bonnes mains.

Je sors et pour « voir l’effet que ça fait » je me regarde dans les vitrines (très narcissique, je sais !). 2-3 selfies que j’envoie à des amis proches : succès immédiat.

 

Adaptation

Passer de très peu de cheveux à beaucoup, ça fait un choc. Même si je sais faire d’une grande adaptabilité, là c’est un monument de complexe que j’ai à traiter et à régler.

Il me faudra au moins une semaine complète pour m’y faire. Pour autant accepter cette masse de cheveux, que pour me reconnaître, me redécouvrir et surtout pour me rendre compte du potentiel que ça pour se permettre toutes les folies capillaires possibles ^^.

J’essaye différentes coupes, cheveux plaqués, en bataille, grande mèche, plein de choses. Je m’amuse, finalement.

Ça fait bientôt (5 ans ? 6 ans ?) que je porte des compléments capillaires et je me ne m’imagine plus sans cheveux. Avec d’autres coupes oui, mais plus sans complément.

Ah oui, le complexe que j’avais depuis tant d’années et qui me pourrissait ? Parti. Du jour au lendemain, sans que je fasse quoi que ce soit. D’ailleurs, je n’ai eu que des compliments et retours positifs sur ma « nouvelle coupe ». Les gens ne se souvenaient plus vraiment de ce que j’avais avant. Ils ont juste remarqué l’après et ont perçu un changement, c’est ce qui compte. ;)

 

Entretien

Shampooing doux, démêlant et un coup de peigne ! au bout de 2 semaines il faut que je fasse quelques retouches de colle et un bon nettoyage tout les mois par Laétitia sont nécessaires pour parfaire un résultat optimal.

 

Conclusion

Lancez-vous. Vraiment ! Prenez votre courage à deux mains, on a souvent peur de l’inconnu mais y’a vraiment rien d’effrayant. Plus de positif que de négatif !